Le Community Management

Stratégies et bonnes pratiques pour interagir avec vos communautés

Quel que soit votre secteur d’activité, développer une communauté en ligne ne suffit pas, il faut déterminer des objectifs, élaborer la stratégie adéquate et respecter un certain nombre d’usages. La communication et le marketing sont en pleine mutation, et vos communautés peuvent devenir les meilleures ambassadrices de votre organisation si vous apprenez à converser avec elles, à développer votre capital confiance et à communiquer au mieux vos informations. Orchestrer l’activité de ces groupes en ligne pour développer l’entreprise : voilà le rôle du community manager.

À travers ce guide pratique et clair, agrémenté de nombreuses interviews et de schémas explicatifs, trois community managers expérimentés (Catherine, Benoît et Sylvain) vous proposent de nombreux conseils pour vous lancer, choisir les meilleurs outils (pour votre blog, Facebook, Twitter...) et optimiser votre démarche en cours. Vous découvrirez également les témoignages de ceux qui ont développé de véritables espaces communautaires dans des domaines aussi variés que les médias, la musique, la politique, l’université, les services, l’agro-alimentaire...

Sorti le 10 Septembre 2010 aux Éditions Diateino, le livre est en vente dans toutes les librairies (FNAC, Virgin, Eyrolles, Drugstore Publicis,...)

Vous pouvez aussi le commander depuis le site de l'éditeur


Le livre est aussi disponible en version e-book

Portrait de Community Manager : Interview de Blaise Grimes Viort

Publié: 18 octobre 2010 | Auteur: Sylvain Guéguen | Catégorie: Interviews, La Boîte à Idées | Tags: , , , , | Aucun Commentaire »

Pour poursuivre dans notre série d’interview de professionnels du communautaire, nous vous proposons aujourd’hui une rencontre instructive avec Blaise Grimes Viort – Head of social media and engagement services at Webjam, Français expatrié en Angleterre depuis son enfance, il a fait ses premiers pas dans les communautés virtuelles il y a très longtemps et continue encore aujourd’hui de travailler avec et pour elles.

[Sylvain] Blaise, il me semble que tu as fait tes premiers pas sur le web très tôt. Peux-tu nous raconter ton parcours ?

Blaise Grimes-Viort

Blaise Grimes-Viort

[Blaise] Mon père, ancien professeur d’anglais, s’est reconvertit dans les années 80 en professeur d’informatique et de fait, nous nous sommes équipés à la maison d’un RM Nimbus et de BBC Micros. Grâce à lui, j’ai donc commencé très tôt à utiliser des ordinateurs.

C’est en 1995 (il me semble) que nous nous sommes connectés à Internet, c’est à ce moment que j’ai fait mes premiers pas dans le monde virtuel dans les BBS (Bulletin Board System), HTML chat où tu devais rafraîchir la page pour voir les nouveaux messages et surtout Microsoft chat.

Ces expériences m’ont amené à étudier l’informatique et la programmation à la fac. Pendant, ces années j’ai continué mon immersion dans le monde virtuel et plus particulièrement dans l’univers des logiciels pirates en observant le fonctionnement des release group (version de logiciel avant lancement). Tout cela m’a conduit à la réalisation d’une maîtrise durant laquelle j’ai étudié ces groupes et leurs modes de communication sur le web.

A la fin de mon parcours universitaire, j’ai trouvé rapidement un emploi de modérateur en agence (Chat Moderators) à Londres, je suis intervenu sur des sites comme FriendsReunited et la BBC. L’agence m’a progressivement offert davantage de responsabilités jusqu’à me confier celle d’une équipe de modérateurs pour Playstation. Mon rôle de manager consistait alors à superviser une équipe de modérateurs de nationalité différentes puisque nous travaillions à l’époque sur 7 pays européens.

Ensuite j’ai rejoint Handbag Publishing Group, une start-up qui avait déployé des portails d’informations dédiés aux femmes depuis 1999. Je suis d’abord intervenu en tant que community manager sur les différents forums du groupe. Puis lorsque le groupe a été racheté le National Magazine Company (qui comptait déjà parmi ses titres le Cosmopolitan, Men’s Health, etc.), je me suis vu attribuer la place de Head of communities & social media. Mon rôle consistait alors à encadrer une équipe de community managers répartie sur les différents titres du groupe.

Ce parcours m’a mené à intégrer Webjam, une start-up qui propose des solutions d’intranet collaboratif, en tant que Head of social media & engagement services. Lire la suite »